Préparer votre adolescent pour affronter la vie

"Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas." 
(Proverbes 22:6)
« Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas. »  (Proverbes 22:6)

Vos enfants ont grandit et sont maintenant des adolescents. Encore quelques années, ils seront de jeunes adultes et quitteront peut-être la maison. Lorsque vous y pensez , vous paniquez et vous vous demandez s’ils seront prêts pour voler de leurs propres ailes. Que vous le vouliez ou pas, cette période de transition est stressante pour les parents, même pour ceux qui ont bien joué leur rôle.

La période est un peu moins stressante pour l’adolescent. Dans certaines cultures, ce dernier quitte la maison dès qu’il atteint la majorité. Par exemple, ma fille a une amie qui vient d’avoir dix-huit ans et qui cherche déjà un appartement pour habiter dès qu’elle aura bouclé son cycle secondaire dans deux semaines. Dans d’autres cultures, les enfants habitent avec les parents jusqu’au mariage.

Dans tous les cas, c’est le devoir des parents de préparer leurs enfants pour affronter la vie. S’ils les ont bien entraîné dès la petite enfance, la transition est un peu plus facile, parce que les parents sont sûrs d’avoir inculqué à leurs jeunes tout ce dont ils ont besoin pour affronter la vie. Non seulement pour qu’ils se débrouillent, mais aussi pour qu’ils réussissent dans leurs entreprises.

Sur le plan spirituel, dès leur jeune âge, vos enfants ont appris à connaître et à craindre Dieu. Puisqu’ils dépendent encore de vous, ils n’ont peut-être pas eu la chance de faire de grandes expériences. Maintenant, ils doivent apprendre à développer leur propre relation avec Dieu.

D’autre part, le caractère de l’enfant commence à se développer dès sa plus tendre enfance. Dans notre société tout ce qui est mal est considéré comme bien et tout ce qui est bien est vu comme… démodé.  Arrivé à l’adolescence, il sait déjà faire la différence entre le bien et le mal. Si vous les avez bien encadré, vos enfants ont appris les valeurs morales, telles que la famille, le respect de soi, le respect d’autrui, la loyauté, la tolérance, la sincérité, le courage, le sens des responsabilités, etc.

Par ailleurs, avant de laisser la maison, l’adolescent aura déjà acquis des connaissances pratiques pour pouvoir fonctionner et vivre dans ce monde. Par exemple, comment chercher du travail, gérer son argent, préparer un budget, faire sa lessive, faire des courses, cuisiner, conduire un véhicule, prendre des rendez-vous chez le médecin, etc.

Très peu de jeunes sont réellement prêts pour devenir indépendants. Après avoir laissé le toit familial, ils ont encore besoin de supports et d’encouragements de la part de leurs parents et des autres membres de la famille. Vous connaissez vos enfants mieux que quiconque. Si vous sentez qu’ils ne sont pas prêts à partir, laissez-les, il ne faut pas les pousser, car rien ne sert de courir… D’ailleurs, qui dit que vos adolescents (jeunes adultes) doivent obligatoirement quitter le toit familial aussitôt qu’ils deviennent majeurs?

Quels autres conseils donneriez-vous à un parent qui n’est pas prêt à laisser partir son enfant? Si vous avez été béni par cet article je vous invite à le partager avec vos amis. Vos commentaires seront aussi grandement appréciés. Que Dieu vous bénisse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *