Votre adolescent est-il en difficulté? Savoir reconnaitre les signaux d’alerte

"Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. (Proverbes 22:6)"
« L’enfant laisse déjà voir par ses actions Si sa conduite sera pure et droite. (Proverbes 20:11) »

Vous avez tout fait. Vous avez appris à votre enfant à aimer Dieu. Vous l’avez élevé dans la crainte de l’Eternel. Vous lui avez appris les notions du bien et du mal et maintenant, adolescent, il affiche un mauvais comportement, fait de mauvais choix (consommation d’alcool, usage de drogue, activités sexuelles, pornographie, etc) et rejette toutes les valeurs inculquées depuis sa naissance. Ses amis, les endroits qu’il fréquente, ses choix en général, ne vous plaisent pas et vous pensez que vous avez échoué en tant que parent. Vous vous demandez: Qu’est-ce qui c’est passé?

Vous n’êtes pas seuls, car de nombreuses familles et de nombreux foyers chrétiens sont confrontés à ce genre de situation. Souvent la pression sociale, le qu’en-dira-t-on, l’incompréhension et l’ignorance des parents ne leur permettent pas de rechercher l’aide nécessaire pour leur adolescent. Certains parents ferment les yeux et prétendent que tout va bien avec leur enfant, qu’il ne fait que passer par une phase, que tout finira par s’arranger et que de toute façon, ce genre de chose n’arrive qu’aux enfants des autres!

Généralement, lorsque le parent finalement reconnaît qu’il y a un problème, il est déjà trop tard, car arrivé à cet âge, l’adolescent cède plus facilement sous la pression de ses pairs.

Les signaux d’alertes

Le parent attentif qui suit la progression (physique, mentale et sociale) de son enfant peut détecter et corriger très tôt tout comportement nuisible qui pourrait détourner l’enfant de sa destinée. C’est pour cette raison que les parents doivent être informés sur les différentes étapes du développement des enfants et des adolescents pour savoir si un comportement* est normal. Ils doivent aussi apprendre à reconnaître les signaux d’alerte qui leur permettront de comprendre quand il faut intervenir ou pas. Les points suivants peuvent être des indications que votre enfant a besoin d’aide.

  • Votre adolescent s’isole. Il évite de passer du temps avec les membres de sa famille et préfère rester seul dans sa chambre.
  • Votre adolescent a des sautes d’humeur fréquentes. Son humeur change brusquement (par exemple, il passe très rapidement de la joie à la tristesse) et souvent sans raison.

  • Votre adolescent fait souvent de mauvais choix, suggérant qu’il ne comprend pas que chaque action entraine une conséquence (par exemple, il choisit de rentrer à la maison vers minuit alors que son heure de rentrer était 21 heures)

  • Votre adolescent a de la difficulté à l’école. Ses notes commencent à baisser et il rate souvent ses classes.

  • Votre adolescent semble n’avoir aucune motivation. Il ne montre plus d’intérêts pour ses passe-temps favoris (par exemple, il se désintéresse complètement de tout ce qui le passionnait auparavant)

  • Votre adolescent rejette toutes valeurs morales. Il semble vouloir faire tout ce qui est contraire aux valeurs enseignées par ses parents, par l’église et par l’école.

Si vous avez remarqué un ou plusieurs de ces comportements chez votre adolescent, il a probablement besoin d’aide. Que faire?

Demandez à Dieu de vous guider face à cette situation. Souvent la première réaction du parent est de se fâcher, cependant une situation pareil devrait être abordée avec un esprit de pardon.

Abordez le problème ouvertement avec votre adolescent. S’il est prêt à en discuter avec vous, cherchez ensemble des pistes de solution. S’il ne veut pas en parler avec vous, choisissez un autre adulte de confiance, un de ses professeurs, son médecin, ou un jeune adulte pour lui parler.

Développez une relation franche et ouverte avec votre adolescent pour qu’il sache qu’il peut compter sur vous et que vous êtes toujours disponible pour lui.

Invitez ses amis à la maison pour apprendre à les connaitre. Vous pourrez vous faire une idée de qui ils sont et mieux conseiller votre enfant par rapport à ses choix d’amis.

Encouragez votre enfant à se choisir un modèle, quelqu’un qui pourra l’influencer positivement.

Finalement, rappelez-lui que s’il a bronché, ce n’est pas la fin du monde, et que s’il confesse ses péchés, Christ est fidèle et juste pour les lui pardonner et pour le purifier de tout iniquité (1 Jean 1:9)

Si vous avez aimé cet article je vous invite à le partager avec vos amis. Vos commentaires seront aussi grandement appréciés. Que Dieu vous bénisse…

* Ces comportements peuvent être présents tant chez le garçon que chez la fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *